17èmes Rencontres
Convergences
Santé Hôpital
rencontres csh

Programme

Programme détaillé en cours d'élaboration (sous réserve de modifications)

Mardi 13 septembre 2022
Mercredi 14 septembre 2022
Jeudi 15 septembre 2022
Vendredi 16 septembre 2022
Tous
Mardi 13 septembre 2022
18h30 - 20h30
La Nutrition du sportif - Conférence Grand Public
Les Rencontres CSH auront le plaisir d’accueillir l’équipe médicale de l’Olympique de Marseille pour nous parler de la nutrition chez le sportif et du sportif de haut niveau. Chaque sportif a des besoins qui lui sont propres, l’accompagnement nutritionnel mis en place doit être pertinent pour aider le sportif à trouver la solution optimale qui lui permettra d’être le plus performant. Il est donc primordial d’appréhender l'intérêt de la nutrition chez le sportif et savoir répartir qualitativement et quantitativement les aliments dans la journée du sportif et surtout quelle alimentation doit être prise autour de l'effort.
Intervenants : Dr Abdou SBIHI - Chirurgien orthopédiste et Directeur technique médical, Dr Cécile CAPDEVILLE - Médecin nutritionniste, Dr Jean-Baptiste GRISOLI - Médecin du sport, Dr Mathias GIUSTINIANI - Médecin du sport
Salle : Auditorium Vauban
Mercredi 14 septembre 2022
8h00 - 9h00
Accueil des Participants
9h00 - 10h30
Situations Sanitaires Exceptionnelles
Modérateurs : Dr Nicolas COSTE (AP-HM), Dr François KRAMP (BSPP)
Salle : Auditorium Vauban
» Quelle place pour l’outil SIGESSE dans la mobilisation des stocks SSE des établissements de santé ?
Intervenants : Dr Aurélie LE BAGOUSSE (HCL), Dr Emmanuel BERNIGAUD (CHU NANTES), Mme Carole DEBREYER (SPF)
» Evaluation et gestion des impacts sanitaires et environnementaux en cas d’incendie »
Intervenants : Dr Héloïse GERVOT (LASEM Toulon), Dr Béatrice LE ROY (LASEM Toulon)
Ces dernières années, plusieurs incendies ont eu lieu dans des environnements industriels (site de Lubrizol), ou urbains (Notre-Dame de Paris). Dans ces situations, la priorité est donnée à la prise en charge des victimes et à l’enquête sur les circonstances de ces accidents. Cependant, deux questions ne doivent pas être négligées : quels sont les risques sanitaires auxquels sont exposés les primo-intervenants et la population alentours ? et quel est l’impact environnemental d’un tel incendie ?
L’incendie du sous-marin nucléaire d’attaque Perle en 2020 a conduit les pharmaciens des Laboratoires d’analyses de surveillance et d’expertise de la Marine (LASEM) à développer des outils pour répondre rapidement à ces questions et proposer des mesures de gestion aux autorités. Pour ce faire, un parallèle a été établi avec les évènements à caractère nucléaire pour lesquels les outils de gestion permettent d’estimer les expositions et les éventuels impacts. Nous proposons une transposition de cette démarche en essayant de résoudre les deux principales difficultés que sont l’identification des polluants émis dans les fumées d’incendie et le choix des valeurs seuils.
Notre démarche consiste à proposer des actes réflexes pour évaluer les expositions pendant le sinistre. Il s'agit d'un premier bilan qui doit être complété dans les jours suivants par une évaluation sanitaire et environnementale plus exhaustive, prenant en compte l'ensemble des polluants émis.
» Implication des pharmaciens hospitaliers et de SDIS dans les plans NOVI NRBC
Intervenants : Dr Géraldine GAUTHIER (BSPP), Dr Vanessa RATHOUIN (AP-HP)
Face à l’élévation des menaces impliquant des agents Nucléaires, Radiologiques, Biologiques ou Chimiques (NRBC) un plan de secours national interservices pour de nombreuses victimes (NOVI) est décliné à l’échelon régional. Pour la zone de défense et de sécurité de Paris et d’Ile-de-France différents acteurs de santé de la médecine pré-hospitalière et hospitalière collaborent sur ce plan NOVI :
- acteurs hospitaliers : Service d’Aide Médicale Urgente et Service Mobile d’urgence et de réanimation (SAMU - SMUR)
- acteurs pré-hospitaliers : Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP) pour les départements 75, 92,93, 94, et Services d’Incendie et de Secours (SDIS) pour les départements 77, 78, 95

Lors d’une intervention à caractère NRBC en zone francilienne, la prise en charge est dans un premier temps assurée par les moyens spécifiques des primo-intervenants de la BSSP (Véhicule de Secours et d’Assistance aux Victimes (VSAV), Ambulances de Réanimation (AR) et Véhicule Poste Médical Avancé (VPMA)) et du SAMU (Unités Mobiles Hospitalières (UMH)), en zone contrôlée en tenue de protection NRBC. Dans un second temps des moyens tactiques avec les lots PRV des SDIS/BSPP, les lots des Postes Sanitaires Mobiles (PSM) du SAMU et les groupes d’intervention NRBC de la BSPP viennent renforcer le dispositif.

Une doctrine zonale d’approvisionnement logistique pharmaceutique en ambiance NRBC a été rédigée par les SDIS franciliens afin d’harmoniser les pratiques et d’optimiser l’emploi des moyens répartis sur le territoire entre les différents services et ainsi améliorer la prise en charge des victimes. Cette doctrine intègre le pharmacien en amont avec les équipes médicales et paramédicales pour homogénéiser et sécuriser la PECM en Situation Sanitaire Exceptionnelle (SSE) et le place également au sein du dispositif opérationnel. La doctrine détaille les modalités de déploiement et de mise en œuvre du secteur pharmaceutique ainsi que les missions de chaque personnel y participant.

Cette unité pharmaceutique se met en place sous la coordination d’un pharmacien sapeur-pompier en zone d’exclusion afin de regrouper les produits de santé (médicaments et dispositifs médicaux) du SDIS/BSPP et du SAMU, de préparer les médicaments pour les mettre à disposition prêts à l’emploi puis organiser l’acheminement des produits de santé vers la zone contrôlée.

Les 18 et 19 mai 2022 a eu lieu un Entrainement Interministériel Zonal (EIZ) NRBC permettant la mise en situation de la logistique pharmaceutique en y associant un pharmacien hospitalier (Hôpital Avicenne –AP-HP) et un pharmacien sapeur-pompier (BSSP de Paris) accompagnés d’un IADE, d’un ambulancier du SAMU93 et d’un technicien matériel santé de la BSPP. Ce retour d’expérience a mis en avant deux points forts : 1/ disposer d’antidotes prêts à l’emploi accompagnés de fiches d’administration pour les équipes soignantes intervenant en zone contrôlée : 2/ mutualiser l’expertise des équipes de logistique pharmaceutique. Une communication difficile avec les médecins en zone contrôlée liée aux moyens techniques, des pratiques trop différentes sur l’utilisation des antidotes ainsi que la complexité de gestion du stock en situation d’urgence des produits de santé ont été relevées. Un travail d’harmonisation et de partage concernant les moyens tactiques disponibles et les outils pharmaceutiques élaborés est en cours entre l’APHP, les SDIS et la BSPP pour améliorer la mise en place et le fonctionnement de la logistique pharmaceutique en SSE.
10h30 - 12h00
SNPHPU – Informations Professionnelles Pharmaceutiques (Session ouverte à tous)
Salle : Auditorium Vauban
SNRPH - Informations Professionnelles en Radiopharmacie (Session ouverte à tous)
Salle : Dumont d’Urville
12h00 - 14h00
Inauguration de l’exposition & Déjeuner
14h00 - 15h00
Symposium NOVARTIS - Nouvelle instruction gradation des prises en charge ambulatoires (Hôpitaux de Jour) : quelles opportunités pour le pharmacien hospitalier ?
Le pharmacien hospitalier a régulièrement pris en main l’évolution de l’exercice de sa profession : impératif de s’adapter à un environnement de santé en pleine mutation (digital, IA, réglementation, CAQES...), évolution de la focale - du médicament au patient - d’où l’essor de certaines missions. Dans ce contexte et depuis 2010, la prise en charge ambulatoire dans les hôpitaux de jour a bénéficié de plusieurs réformes dont la plus récente, en 2020 ; cette dernière offre aux pharmaciens hospitaliers, au travers d’une prise en charge coordonnée des patients, de nombreuses opportunités au sein de son établissement. Les intervenants, de par leur expérience respective sur le sujet, vont nous éclairer concrètement sur ces opportunités afin que chacun en comprenne les enjeux et en retire des perspectives quant à sa pratique quotidienne.
Modérateur : Dr Christophe BURTIN (CH CÔTE BASQUE)
Salle : Auditorium Vauban
Intervenants : Pr Benoît AlLLENET (CHU Grenoble), Dr Clarisse ROUX (CHU Nîmes), Dr Didier THEIS (CHU Lille)
15h00 - 16h30
ANTI-INFECTIEUX : Usage raisonné & résistances
Modérateurs : Dr Claudine GARD (OMéDIT PACA Corse), Dr Astrid BACLE (CHU RENNES)
Salle : Auditorium Vauban
Les infections et la résistance des bactéries aux antibiotiques sont des enjeux majeurs de santé publique nécessitant la mobilisation de chacun : professionnel de
santé, patient et citoyen.
Dans le monde 1,27 million de décès par an sont attribuables à l’antibiorésistance ; en France, quatrième pays d’Europe consommant le plus d’antibiotiques,
125 000 patients développent chaque année une infection liée à une bactérie multi résistante, 5500 en décèdent.
La France, au 23ème rang sur 27, est l’un des pays européens les moins économes pour la consommation d’antibiotiques en santé humaine : 92% des antibiotiques
ont été dispensés en ville en 2020 (dont 15% issus de prescription hospitalière) pour 8 % utilisés en établissements de santé
L’antibiorésistance ne connaît pas de frontières. En augmentation au cours des dernières décennies, elle a notamment été favorisée par les brassages de
populations et les destructions d’écosystèmes. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été la première institution à introduire le concept « Une seule et même
santé » (One World, One Heath) prenant acte de l’interdépendance de la santé humaine et animale, et de la dimension environnementale.
La nouvelle stratégie nationale 2022-2025 s’inscrit dans la continuité des plans mis en place en 2015-2016 et repose sur deux piliers : les actes de prévention et
de contrôle des infections et la promotion du bon usage des antibiotiques et l’incitation à la juste prescription.
Elle s’organise pour un maillage territorial indispensable autour des centres d’appui pour la prévention des infections associées aux soins et des centres
régionaux en antibiothérapies avec le déploiement d’équipes spécialisées.
La menace d’une ère « post-antibiotiques », où des infections aujourd’hui maîtrisées deviendraient de nouveau meurtrières, est-elle à redouter ?
» Stratégie nationale 2022-2025 de Prévention des Infections et de l’Antibiorésistance
Intervenant : Dr Véronique MONDAIN (CHU NICE)
» Campagne de sensibilisation et de communication 2022
Intervenant : Dr Anne BERGER-CARBONNE (SPF)
» Centres régionaux en antibiothérapie (CRAtb)
Intervenant : Dr Philipe LESPRIT (CHU GRENOBLES ALPES)
» Equipe Multidisciplinaire en Antibiothérapie (EMA)
Intervenant : Pr Béatrice DEMORE (CHU NANCY)
» Cas cliniques
Intervenants : Dr Astrid BACLE (CHU RENNES), Dr Anne-Laure CLAIRET (CHU BESANÇON)
ORGANISATION ET MODALITES DE LUTTE CONTRE L’ANTIBIORESISTANCE PAR LA PREVENTION ET LE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES DPC N° 30452200018 (COMPLET)
Intervenant : Dr Mohamed BENAISSA (CH Apt)
Salle : Port Cros
Avec 5500 décès attribués aux infections à bactéries multi-résistantes en 2015 en France, l’antibiorésistance reste plus que jamais un enjeu majeur de santé publique. Le Programme de prévention des infections associées aux soins 2015 (PROPIAS) laisse sa place au premier Plan nationale 2022-2025 de prévention des Infections et de l’Antibiorésistance alliant les actions de prévention et de contrôle des infections à celles promouvant le bon usage des antibiotiques. Le plan définit des objectifs ambitieux et quantifiables à l’horizon 2025, à commencer par la réduction de la consommation d’antibiotiques en ville en France de 25 % par rapport à 2019. En 2020, la pandémie de Covid-19 a permis d’obtenir une baisse importante de la consommation d’antibiotiques, notamment dans le secteur de ville, démontrant que des améliorations restent possibles. L’étude conduite par la mission SPARES dans 288 EHPAD dotés d’une pharmacie à usage intérieur montre une baisse de la consommation d’antibiotiques en 2020 alors qu’elle était stable depuis 2018 : 34 doses pour 1000 journées d’hébergement (-12%) versus 37 en 2019 et 38 en 2018. Le bon usage des antibiotiques (ou l’usage raisonné) reste l’un des piliers essentiel à une politique de lutte contre l’antibiorésistance.
» Organisation de la lutte contre l’antibiorésistance
• Présentation du Plan national de l’antibiorésistance 2022-2025 • Organisation régionale de la prévention des infections et de l’antibiorésistance • Impact de la pandémie COVID 19 sur la consommation des ATB
» Résistances bactériennes et conduite à tenir
• Principaux mécanismes de résistance aux bactéries • Bactéries multi-résistances (BMR) • Bactéries hautement résistantes émergentes BHRe • Stratégie d'isolement et précautions spécifiques
Prise en charge médicamenteuse en EHPAD DPC N° 30452200019
Intervenant : Dr Catherine VOURZAY (CH BILLOM)
Salle : Puget
L’EHPAD constitue un lieu de vie dont le but est la qualité de vie du résident tout au long de son séjour et ce quelles que soient ses difficultés : dépendance physique, perte d’autonomie…
Pour assurer leurs missions, outre la Direction et le personnel administratif, les EHPAD disposent d’une équipe pluridisciplinaire comprenant un médecin coordonnateur, des prescripteurs extérieurs le plus souvent, des infirmières, des aides-soignantes et un pharmacien et des préparateurs si présence d’une pharmacie à usage intérieur
L’ensemble des équipes doit garantir la qualité de la prise en charge médicamenteuse des résidents.
Les personnes âgées sont des sujets le plus souvent polypathologiques et polymédicamentés. La prescription en EHPAD comprend en moyenne 7 molécules par jour. Cela présente de lourdes conséquences en matière de santé publique, les effets indésirables potentiels seraient responsables de plus de 10% des hospitalisations et près de 20% chez les plus de 80 ans
La gestion du risque médicamenteux en EHPAD constitue un enjeu majeur de santé publique.
Les EHPAD sont quotidiennement confrontés au risque d’iatrogénie médicamenteuse du fait de prescriptions non appropriées et surtout insuffisamment réévaluées.
» Le résident et de sa prise en charge médicamenteuse
• Accueil du résident en amont et tout au long de son accompagnement • Prévoir de mettre en place au minimum deux fois par an une commission de coordination gériatrique. • Présentation du rapport VERGER (12 2013) et actualités 2022 • Cas particuliers de la prise en charge médicamenteuse des résidents en EHPAD • Prescription • Médicaments potentiellement inappropriés : liste de LAROCHE, outils STOPP START • Alternatives galénique ou thérapeutique : liste actualisée des médicaments pouvant être coupés ou écrasés .
» La sécurisation de la PECM
• Réaliser une cartographie personnalisée et un état des lieux des systèmes d’information: exemple d’outils (ANAP, audit de pratiques) • Elaborer et suivre un plan d’action avec des objectifs contractualisés et validés • Mettre en œuvre d’une gouvernance dédiée à la sécurisation de la prise en charge médicamenteuse et définir le rôle, les missions de chacun et les modalités d’interaction entre chaque acteur • Evaluation de la prise en charge médicamenteuse au sein de l’EHPAD : • Signalement et gestion des événements indésirables (déclaration et CREX) • Réévaluation de la prescription régulière surtout après la survenue de tout événement indésirable (chute, somnolence, agitation…) Point de vigilance : le retour d’hospitalisation
Simulation en santé : comment maitriser au mieux les risques associés aux actes en Radiopharmacie ? DPC N°30452200020
Modérateurs : Dr Philippe GARRIGUE (AP-HM), Dr Julie MIGUEL (CHU Bordeaux)
Intervenants : Dr Tristan MARTIN (ICANS Strasbourg), Dr Caroline MAUREL (CLCC Nice), Dr Julie MIGUEL (CHU Bordeaux)
Salle : Dumont d’Urville
La sécurité des patients est devenue un enjeu majeur de notre société et de nos politiques de santé. Le secteur de la Radiopharmacie est considéré à risque, non seulement pour le patient (erreur de dose, erreur de MRP, erreur d’administration) mais également pour le personnel (risque de surexposition ou contamination en cas de défaut de manipulation).

Les déviations aux bonnes pratiques et aux procédures sont parfois observées dans la pratique quotidienne. C’est pourquoi la formation continue du personnel doit être développée et régulièrement réalisée.

Dans un contexte où la simulation en santé apparaît comme une méthode de choix pour la prévention et la formation du personnel, la création d’outils adéquats parait une évidence. L’utilisation de ces outils de simulation constitue un moyen d’apprentissage novateur et ludique pour améliorer la formation du personnel radiopharmaceutique.

Le but de la démarche est de faire progresser la culture de sécurité et la culture positive de l’erreur chez les professionnels de santé au moyen de différents outils de sensibilisation : radiopharmacie des erreurs, serious game, immersive learning.
» Gestion des risques associés aux soins et les outils existants dans le domaine de la santé pour cette gestion des risques en Radiopharmacie
• Démarche qualité • Principaux risques associés aux soins et aux actes en radiopharmacie • Simulation dans le domaine de la santé • Outils de la gestion des risques : chambre des erreurs, serious game et immersive learning ... • Explication du « fil rouge » = un même exemple réalisé en radiopharmacie conventionnel sera traité par l’outil « Radiopharmacie des erreurs » puis par l’outil « Serious Game »
» La Radiopharmacie des erreurs : une chambre des erreurs adaptée à la pratique quotidienne
• Exemple de la Radiopharmacie des erreurs • Conception du projet • Validation et évaluation de l’outil • Mise en pratique des scenarii
» Serious game : jouer en apprenant ou apprendre en jouant ?
• Exemple du serious game • Conception du projet • Validation et évaluation de l’outil • Entrainement dans un environnement virtuel
» A quel jeu jouez-vous
Echanges avec la salle, retour d’expérience ?
Session Biologie « Anti-infectieux, usage raisonné et résistances »
Modérateur : Dr Guenièvre IMBERT (CHI TOULON LA SEYNE)
Salle : Tessé
L’émergence des bactéries résistantes aux antibiotiques et l’appauvrissement de l’offre thérapeutique conduisent à un nombre croissant de situations d’impasses thérapeutiques dans la prise en charge de certaines infections bactériennes. Ce colloque a pour objectif de faire un état des lieux à la fois sur l’épidémiologie de la résistance aux antibiotiques et les nouvelles recommandations de traitement des infections bactériennes. Nous illustrerons avec des cas pratiques montrant les interactions entre les infectiologues et les biologistes.
» Epidémiologie de la résistance aux antibiotiques Dr Nadège BOURGEOIS-NICOLAOS (AP-HP)
Intervenant : Dr Nadège BOURGEOIS-NICOLAOS (AP-HP)
» Etats des lieux des nouveautés dans les recommandations de traitement des infections bactériennes
Intervenant : Pr Sophie ABGRALL (AP-HP)
» Cas pratiques
Intervenants : Dr Nadège BOURGEOIS-NICOLAOS (AP-HP), Pr Sophie ABGRALL (AP-HP), Dr Dorothée VIGNES (AP-HP)
Session Réanimation « Numérique en santé à l'interface de la réanimation, de la biologie et de la pharmacie »
Modérateurs : Pr Gilles AULAGNER (HCL – Académie de Pharmacie), Pr Jean-Luc DIEHL (AP-HP),
Salle : Jules Verne
» Télé-expertise en réanimation
Intervenant : Pr Tarek SHARSHAR (CH SAINTE ANNE PARIS)
» Exploitation à visée de recherche des bases de données médico-administratives et du "big data" en réanimation, incluant les analyses textuelles.
Intervenant : Dr Ivan LERNER (AP-HP)
» Apport de l’intelligence artificielle en neuro-réanimation
Intervenant : Dr Aurélien MAZERAUD (CH SAINTE ANNE PARIS)
» Perfusion connectée en réanimation
Intervenant : Dr Isabelle GOYER (CHU Caen)
» Logiciels d'aide à la prescription et à la dispensation
Intervenants : Mme Isabelle ADENOT (HAS), Pr Stéphane HONORE (SFPC)
» Médicaments en accès précoces.
Intervenants : Mme Juliette MOISSET (LEEM),, Mr Jean-Paul ROUDIERE
» Communication du dossier médical informatisé aux patients, aux experts et aux autorités administratives : quelles questions 20 ans après la loi de 2002
Intervenant : Pr Jean-Luc DIEHL (AP-HP)
16h30 - 17h00
Visite des Stands et E-Posters
17h00 - 18h30
ANTI-INFECTIEUX : Usage raisonné & résistances(suite)
Retours d'expériences
Modérateurs : Dr Claudine GARD (OMéDIT PACA Corse), Dr Astrid BACLE (CHU RENNES)
» Equipe Multidisciplinaire en antibiothérapie (EMA)
Intervenant : Pr Béatrice DEMORE (CHU Nancy)
» Cas cliniques
Intervenants : Dr Astrid BACLE (CHU RENNES), Dr Anne-Laure CLAIRET (CHU BESANCON)
17h00 - 19h00
ORGANISATION ET MODALITES DE LUTTE CONTRE L’ANTIBIORESISTANCE PAR LA PREVENTION ET LE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUE DPC N° 30452200018 (COMPLET)
Salle : Port Cros
Prise en charge médicamenteuse en EHPAD DPC N° 30452200019 (Suite)
Salle : Puget
Simulation en santé : comment maitriser au mieux les risques associés aux actes en Radiopharmacie ? DPC N°30452200020 (suite)
Salle : Dumont d’Urville
Session Biologie « Anti-infectieux, usage raisonné et résistances » (suite)
Salle : Tessé
Session Réanimation (suite)
Salle : Jules Verne
Jeudi 15 septembre 2022
8h00 - 9h00
Communications Orales courtes
Modérateurs : Dr Christophe BURTIN (CH Côte-Basque), Dr Philippe FAGNONI (CHU Dijon)
Salle : Auditorium Vauban
9h00 - 9h30
Ouverture Officielle du congrès
Intervenants : Dr Philippe MEUNIER, Président SNPHPU, Dr Patrice JOYES, Président SNRPH, Dr Norbert SKURNIK, Président CMH, Pr Sadek BELOUCIF, Président SNAM-HP, Mme Dominique ANDREOTTI (Mairie Toulon)
Salle : Auditorium Vauban
9h30 - 10h15
Conférence de prestige - Comment améliorer et assurer la pérennité du système de santé français ?
Intervenant : Mr Olivier BABEAU - Président-fondateur de l'Institut Sapiens, économiste et essayiste, professeur à l'université de Bordeaux
Salle : Auditorium Vauban
10h15 - 10h45
Visite des Stands et E-Posters
10h45 - 12h00
Allocutions officielles
Intervenants : Dr Philippe MEUNIER, Président SNPHPU, Pr Sadek BELOUCIF, Président SNAM-HP, Dr Patrice JOYES, Président SNRPH, Dr Norbert SKURNIK, Président CMH
Salle : Auditorium Vauban
12h00 - 13h00
SYMPOSIUM GILEAD - Réforme de l'accès dérogatoire en France, quels impacts organisationnels pour la PUI ? Exemple des traitements indiqués dans le Cancer du Sein Triple Négatif métastatique (CSTNm)
Modérateur : Dr Philippe FAGNONI (CHU DIJON)
Salle : Auditorium Vauban
» Quel bilan 1 an après l’entrée en vigueur de la réforme ?
Intervenant : Dr Isabelle BORGET (IGR)
Salle : Auditorium Vauban
» Les traitements du CSTNm disponibles en accès précoce : quelles données recueillies en vraie vie ?
Intervenant : Dr Floriane DARBON (Institut Paoli Calmette Marseille),
» Initiatives & partenariats mis en place au sein de la PUI pour assurer un recueil de qualité .
Intervenant : Dr Amélie GAUDIN (IGR )
13h00 – 14h30
DÉJEUNER DANS LES STANDS ET VISITE DE L’EXPOSITION
14h30 –16h30
TABLE RONDE INTERACTIVE – DÉVELOPPEMENT DURABLE : ENJEUX POUR NOS PUI
Intervenants : Dr Christine ALESSANDRA (CH TOULON), Dr Virginie CHASSEIGNE (CHU NIMES), Mr Rudy CHOUVEL (FHF), Dr Philippe FAGNONI (CHU DIJON),, Dr Agnès GENDRE (CH TOULON), Dr Dominique GOEURY (HOPE), Dr Patricia LE GONIDEC (OMEDIT Ile de France), Mme Véronique MOLIERES (C2DS), Mme Clara MOURGES (SHIFT PROJECT), Pr Patrick PESSAUX (FHF), Animation : M. Pierre SCHELLINGEN (Journaliste)
Salle : Auditorium Vauban
Nos établissements de santé sont identifiés comme des acteurs majeurs du développement durable dans leurs territoires. Quand il est question de décarboner le soin, après l'énergie (chauffage, électricité), le produit de santé (médicament ou dispositif médical) est directement présenté comme ayant un impact majeur. Aussi nos PUI et notre exercice pharmaceutique seront probablement très prochainement sollicités pour participer aux démarches de responsabilité environnementale de nos établissements. Cette table ronde a pour objectif d'anticiper collectivement comment négocier une transition bas-carbone de nos activités, tout en préservant la qualité de notre exercice pharmaceutique et la santé à laquelle chacun et chacune est en droit d'aspirer. Depuis la maîtrise de l'empreinte carbone de nos achats, jusqu'à la gestion des déchets pharmaceutiques, en passant par des actions de pharmacie clinique (le meilleur médicament n'est-il pas celui qui est utilisé à bon escient ?), nous partagerons avec les intervenants les différentes pistes qui s'offrent à nous pour tenter de dégager des principes d’actions raisonnés.
16h30 - 17h00
PAUSE & VISITE DES STANDS ET POSTERS
17h00 - 18h30
CYBERSÉCURITÉ À L'HOPITAL
Modérateur : Pr Claude DUSSART (HCL)
Intervenants : Dr Hervé BONTEMPS (CH VILLEFRANCHE SUR SAONE), M. Nasser AMANI (CH VILLEFRANCHE SUR SAONE)
Salle : Auditorium Vauban
La numérisation est en plein déploiement dans nos structures hospitalières et au sein de nos PUI. Elle permet de maitriser des risques connus et identifiés mais peut, potentiellement, faire apparaitre de nouveaux risques. Dans cette logique, la cybersécurité protège les données et l'intégrité des ressources informatiques connectées ou installées sur un réseau d'entreprise. Elle a pour mission de défendre ces ressources contre tous les pirates, et ce tout au long du cycle d'attaque. La session proposée s’appuiera sur des retours d’expérience (cyberattaques d’hôpitaux) et vise à permettre aux participants de comprendre les enjeux liés à cette problématique majeure.
Vendredi 16 septembre 2022
8h00 – 9h00
COMMUNICATIONS ORALES COURTES
Modérateurs : Dr Philippe FAGNONI (CHU DIJON), Dr Christophe BURTIN (CH CÔTE-BASQUE)
Salle : Auditorium Vauban
09h00 - 10h00
SYMPOSIUM MODERNA - VACCINS ARNm : UN CHANGEMENT DE PARADIGME DANS LA PROPHYLAXIE DES MALADIES INFECTIEUSES RESPIRATOIRES
Modérateur : Dr Romain de JORNA (AP-HP)
Salle : Auditorium Vauban
» Avènement de la technologie ARNm
Intervenant : Pr Chantal PICHON (CNRS ORLEANS)
» Quelle place pour les Vaccins ARNm dans les futures stratégies vaccinales hivernales
Intervenant : Dr Amandine GAGNEUX (CHU SAINT ETIENNE)
10h00 - 10h30
PAUSE & VISITE DES STANDS ET POSTERS
10h30 - 12h15
DU PHARMACIEN JUNIOR AU PHARMACIEN SENIOR : ÉVOLUTION DES CARRIÈRES
Modérateurs : Dr Valérie MINETTI (AP-HM), Dr Geoffroy MAQUIN (CHU MONTPELLIER)
Intervenants : Dr Mathilde CASTOLDI (CLINIQUE BOUCHARD MARSEILLE),, Pr Pascal LE CORRE (CHU RENNES), Mme Samantha PASDELOUP (ELSAN), M. Alexis PLAN (FNSIP)
Salle : Auditorium Vauban
Le Ségur de la santé a apporté, en rénovant les statuts des praticiens hospitaliers, des évolutions notables pour la gestion de carrière des praticiens dans les établissements de santé public. Les statuts ont changé mais pas uniquement. La réforme des retraites est plus que jamais d’actualité. L’occasion semble toute trouvée pour faire un point sur les évolutions possibles des carrières hospitalières publiques mais aussi privées, de l'alpha à l'oméga. La table ronde proposée permettra à l’ensemble des pharmaciens hospitaliers d’appréhender clairement leurs parcours professionnels.
QUELS OUTILS POUR AIDER LES RADIOPHARMACIENS DANS LEUR ORGANISATION ?
Modérateurs : Dr Sandy BLONDEEL (INSTITUT CURIE), Dr Marie-Dominique DESRUET (CHU GRENOBLE ALPES)
Salle : Dumont d’Urville
Les pharmaciens spécialisés en radiopharmacie sont confrontés au double respect des règles pharmaceutiques et de radioprotection. Ils sont garants du circuit des produits de santé radiopharmaceutiques et se doivent de connaitre les exigences particulières pour sécuriser leur activité. L’Agence Nationale d'Appui à la Performance (ANAP) a accompagné un groupe de travail composé de membres de la société française de radiopharmacie (SoFRa) et du syndicat national des radiopharmaciens (SNRPH) dans l’élaboration d’outils permettant de faciliter et aider les radiopharmaciens dans leurs missions. L’atelier a pour objectif de présenter la méthodologie et les résultats de ce travail collaboratif de terrain : un outil d’autodiagnostic composé de deux volets (stratégie et processus) et 11 fiches pratiques permettent d’évaluer les pratiques et élaborer un plan d’action afin d’améliorer l’organisation en radiopharmacie et de faciliter la mise en place de nouvelles pratiques au sein des structures.
12H15 – 12H45
REMISE DES PRIX POSTERS, CLÔTURE DES JOURNÉES
Salle : Auditorium Vauban
12H45 – 14H30
12H45 – 14H30

Inscrivez-vous au congrès en créant un compte

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.
En savoir plus
J'accepte