16èmes Rencontres
Convergences
Santé Hôpital
rencontres csh

Programme

Programme détaillé en cours d'élaboration (sous réserve de modifications)

Mardi 14 septembre 2021
Mercredi 15 septembre 2021
Jeudi 16 septembre 2021
Vendredi 17 septembre 2021
Tous
Mardi 14 septembre 2021
18h30 - 20h30
Ethique et Fin de vie
Facultés de Médecine et de Pharmacie - Bâtiment Jean Roget (Amphithéâtre Central) Domaine de la Merci - 38700 La Tronche
Modérateur : Pr Pierrick BEDOUCH (CHU GRENOBLE ALPES)
Intervenants : Pr Alain FRANCO (UNIVERSITE INTER-AGE - GRENOBLE, NICE)), Pr Pierre-Simon JOUK (CHU GRENOBLE ALPES)
La fin de vie c’est quoi ? C’est quand ? Faut-il la refuser ou l’accepter ? Que puis-je faire ? Que dois-je faire ? Questions apparemment simples mais dont la réponse peut être complexe du fait de l’imaginaire, l’émotionnel, l’ambivalence, la culpabilité intrinsèque et des pressions morales voire économiques de toutes sortes. Si pour chacune et chacun l’hétéronomie qui accompagne la pensée religieuse permet d’adoucir et de donner un sens au passage de l’ici à l’au-delà, l’autonomie dominante dans nos sociétés modernes génère un besoin d’auto-contrôle de sa propre mort et de ce qui l’accompagne. Les directives anticipées contribuent à apaiser l’angoisse de la mort mais gardent avec elles quelques difficultés d’application. Les soins palliatifs accompagnant les personnes jusqu’au bout ont ouvert la voie à la modernité en apaisant les épreuves d’une fin de vie douloureuse physiquement, affectivement et psychologiquement. En France, depuis la loi Léonetti de 2005 ils affranchissent le médecin du risque de non-assistance à personne en danger lorsque, par le principe du double-effet, il donne au soulagement de la douleur la priorité demandée et/ou consentie par le patient ou ses représentants quel que soit le risque vital des traitements antalgiques. Le complément légal de Léonetti et Claeys en 2016 sur la sédation profonde et continue renforce ce principe et humanise les situations de fin de vie rarement mais parfois épouvantables. Ces lois françaises sur la fin de vie autorisent la prise de risque thérapeutique sans limite réglementaire et uniquement dans le respect de l’éthique relationnelle entre malade et médecin. L’appel à l’aide des principes éthiques et notamment celui de la proportionnalité s’avère déterminant. Faudrait-il aller plus loin encore en ouvrant un droit nouveau à l’euthanasie, c’est-à-dire au don de la mort par le soignant, mort demandée ou acceptée par la personne concernée ? Cette question reste très débattue et très difficile notamment dans les pays qui ont l’expérience des solutions palliatives, comme la France, et/ou de par le monde au sein des communautés médicales et soignantes pour qui favoriser le suicide ou donner la mort sont difficilement admis comme un soin. En fin de vie l’éthique reste une relation unique entre deux personnes, la mourante et la soignante, ici, maintenant, entre elles, dans le cadre légal et si besoin avec la solidarité de l’humanité proche. Liberté, égalité, fraternité seront respectées jusqu’à la fin d’une toujours trop courte vie.
Mercredi 15 septembre 2021
8h00 - 9h00
Accueil des Participants
9h00 - 10h30
Situations Sanitaires Exceptionnelles
COVID-19 : Acte 2 : On vaccine !
Modérateurs : Dr Nicolas COSTE (AP-HM), Dr François KRAMP (BSPP, Paris)
» Crise COVID-19 : Croyances et perception des personnels des PUI des hôpitaux d'instruction des armées.
Intervenant : Dr Alice VIALLET
» Rôle d’un CHU pivot lors de la vaccination COVID-19 : retour d’expérience du CHU de Grenoble
Intervenant : Dr Etienne BRUDIEU (CHU Grenoble Alpes)
» Table ronde avec les industriels des vaccins COVID-19
Intervenants : Mr Pierre GOURJON (MODERNA), Mr Arnaud ISTIN (PFIZER), Mr François LEMARE (ASTRAZENECA)
10h30 - 12h00
SNPHPU – Informations Professionnelles Pharmaceutiques
Session ouverte à tous
SNRPH - Informations Professionnelles en Radiopharmacie
Session ouverte à tous
12h00 - 14h00
Inauguration de l’exposition & Déjeuner
14h00 - 15h00
SYMPOSIUM PROVEPHARM : Aspects pharmaceutiques des colorants et utilisation en pratique clinique courante
Modérateur : Dr Valérie MINETTI (AP-HM)
Un éclairage croisé du Pharmacien et du Clinicien sera donné sur l’usage des colorants chirurgicaux et endoscopiques, depuis leur fabrication et leur référencement au sein des établissements de santé, jusqu’à leur usage en pratique clinique courante. Le Dr. Carole Paillet abordera les aspects pharmaceutiques et réglementaires de leur utilisation au sein des services de clinique, et notamment dans le contexte de l’évolution de leur environnement réglementaire. Le Pr. Jean-Christophe Saurin présentera les aspects cliniques de l’utilisation des colorants en endoscopie digestive et la chromo-endoscopie pancolique (PCC), et notamment l’utilisation de l’indigo carmin, pour le dépistage et le suivi des patients à risque. La session se poursuivra avec des questions-réponses destinées à mieux appréhender la connaissance des professionnels sur l’usage des colorants et à favoriser leur bon usage.
» Provepharm Life Solutions, un partenaire engagé aux côtés des Pharmaciens Hospitaliers
Intervenant : Dr Frederick GIRARD (PROVEPHARM)
» Aspects pharmaceutiques des colorants et bon usage
Intervenant : Dr Carole PAILLET (HCL)
» Utilisation des colorants en pratique clinique courante : exemples de l’endoscopie digestive et de l’indigo carmin
Intervenant : Pr. Jean-Christophe SAURIN (HCL)
15h00 - 16h30
Prise en charge du sujet âgé : Optimisation médicamenteuse et Accompagnement en fin de vie
Modérateur : Dr Philippe FAGNONNI (CHU Dijon)
» Optimisation prise en charge médicamenteuse en gériatrie sanitaire
Intervenants : Pr Gaétan GAVAZZY (CHU GRENOBLE ALPES), Dr Prudence GIBERT (CHU GRENOBLE ALPES)
» Accompagnement fin de vie et accès soins palliatifs
Intervenant : Dr Cristel GILLE (CENTRE GERONTOLOGIE MARSEILLE)
» Cas cliniques
Intervenants : Dr Astrid BACLE (CHU RENNES), Dr Anne-Laure CLAIRET (CHU BESANCON), Dr Philippe FAGNONI (CHU DIJON)
L'erreur médicamenteuse : de sa genèse à la maîtrise du risque. Programme DPC 30452100018
Intervenant : Dr Mohamed BENAISSA (CH Apt)
» Appréhender l'erreur pour mieux la prévenir : gestion du risque a priori
Comprendre la genèse de l'erreur • Déclinaison du processus et identification des défaillances • Stratégie de récupération et modalités de sécurisation du processus • Apprentissage et sensibilisation des acteurs (exemple des méthodes de simulation; bases e-learning • Outils de prévention : méthode des scenarii
» Apprendre de ses erreurs : gestion du risque a posteriori
Présentation des différentes méthodes d'analyse de l'erreur - Utilisation de la méthode ALARM au travers d’un cas pratique réel (à l’aide de l’outil Easy RMM™)
Le dernier rapport HAS 2019, retour d’expérience concernant les EIGS, fait des erreurs médicamenteuses le troisième sujet de risque avec 336 déclarations liées aux produits de santé. Suite à une analyse approfondie, la HAS préconise « d’assurer et de développer les connaissances et les compétences individuelles et collectives des équipes, tout en continuant à sensibiliser au respect des bonnes pratiques de prescription, d’administration, de dispensation des produits de santé. » Dans un contexte d'une culture du risque de plus en plus prégnante en milieu de soins, le risque médicamenteux nécessite une approche spécifique. De part sa complexité et le nombre d'intervenants, il réunit toutes les conditions pour en faire l'un des risques liés aux soins le plus important. En France, sa défaillance provoque un évènement indésirable grave lié aux soins (EIGS) toutes les 2000 journées d'hospitalisation (enquête ENEIS 2009), soit environ 50 000 EIG par an, (1 EIG sur 2) et conduit 1,5% des hospitalisations. Cette action de formation aura non seulement pour objectif de comprendre la genèse de l’erreur médicamenteuse, mais également d' identifier les outils pour l’appréhender et discuter leur intérêt et leur pertinence.
Gestion des suppléances d’organe dans le contexte du sepsis lié au COVID-19
Modérateurs : Pr Gilles AULAGNER (HCL - Académie de Pharmacie), Pr Jean Luc DIEHL (AP-HP)
» Gestion des supports respiratoires non-invasifs
o Oxygénothérapie à haut-débit o Ventilation non-invasive
Intervenant : Dr Laura FEDERICI (CH AJACCIO)
» Gestion de la ventilation mécanique invasive.
Intervenant : Pr Nicolas TERZI (CHU Grenoble Alpes)
» Gestion de l’ECMO veino-veineuse.
Intervenant : Dr Vincent PEIGNE (CH Métropole Savoie)
» Prise en charge des atteintes cardiaques sévères liées au COVID-19.
Intervenant : Pr Nadia AISSAOUI (AP-HP)
» Prise en charge des atteintes neurologiques sévères liées au COVID-19.
Intervenant : Dr Clémence MAROIS (AP-HP)
» Prise en charge des atteintes néphrologiques sévères liées au COVID-19.
Intervenant : Pr Stéphane GAUDRY (AP-HP)
» Prise en charge hémato-biologique du COVID-19 sévère.
Intervenant : Pr David SMADJA (AP-HP)
» Traitement immuno-modulateur des atteintes sévères liées au COVID-19.
Intervenant : Pr Jean DELLAMONICA (CHU Nice)
Hypersensibilité médicamenteuse peropératoire : théorie, pratique, perspectives
Modérateur : Dr Rémy COUDERC (AP-HP)
Intervenants : Dr Aurélie GOUEL-CHERON (AP-HP), Dr Luc de CHAISEMARTIN (AP-HP)
16h30 - 17h00
Visite des Stands et Posters
17h00 - 19h00
Prise en charge du sujet âgé
(suite)
L'erreur médicamenteuse : de sa genèse à la maîtrise du risque. Programme DPC 30452100018
(Suite)
Gestion des suppléances d’organe dans le contexte du sepsis lié au COVID-19
(suite)
Mise en place de la PCR Covid, entre dépistage systématique et suivi des patients hospitalisés, Suivi des variants : épidémiologie et suivi des émergences de résistance à la vaccination et aux traitements anti-viraux
Modérateur : Dr Anne VASSAULT (AP-HP)
Intervenants : Dr Sylvie LARRAT (CHU Grenoble Alpes), Dr Marion LE MARECHAL (CHU Grenoble Alpes)
Jeudi 16 septembre 2021
8h00 - 9h00
Communications Orales courtes
Modérateurs : Dr Christophe BURTIN (CH Côte-Basque), Dr Philippe FAGNONI (CHU Dijon)
Salle : Auditorium
9h00 - 9h30
Ouverture Officielle du congrès
Intervenants : Dr Philippe MEUNIER, Président SNPHPU, Dr Patrice JOYES, Président SNRPH, Dr Norbert SKURNIK, Président CMH, Pr Sadek BELOUCIF, Président SNAM-HP, M. Yannick NEUDER, Vice-président Région Auvergne-Rhône-Alpes
Salle : Auditorium
9h30 - 10h15
Financement et gouvernance du système de santé hospitalier... état des lieux, reforme, et enjeux Conférence de prestige
Depuis 20 ans, l’hôpital public est l’objet de réformes récurrentes censées le rendre plus fort. Les faits sont têtus, il faut bien admettre qu’il en ressort affaibli. Or, même dans un nouveau modèle de santé non hospitalocentré, l’hôpital public gardera une place stratégique. Pour cela, il faut repenser son pilotage, ses modes de financement et son positionnement avec les autres acteurs du système. Seule une réforme globale conduisant à un nouveau modèle de santé le permettra.
Intervenant : Mr Frédéric BIZARD (Economiste, ESCP)
Salle : Auditorium
10h15 - 10h45
Visite des Stands et Posters
10h45 - 12h00
Allocutions officielles
Intervenants : Dr Philippe MEUNIER, Président SNPHPU, Pr Sadek BELOUCIF, Président SNAM-HP, Dr Patrice JOYES, Président SNRPH, Dr Norbert SKURNIK, Président CMH
Salle : Auditorium
12h00 - 13h00
Symposium Gilead Les hépatites virales en 2021 : Entre innovation thérapeutique et Elimination ?
Modérateurs : Dr Marie-Noëlle HILLERET (CHU Grenoble), Dr Philippe FAGNONI (CHU DIJON)
» Eliminer l’hépatite C à l’hôpital : mythe ou réalité ?
Intervenant : Dr Albert DARQUE (AP-HM)
» Clichy, ville sans hépatite C : une organisation pluridisciplinaire
Intervenant : Dr Nathalie PONS KERJEAN (AP-HP)
» Dépister et traiter l’hépatite Delta : quelles avancées ?
Intervenant : Dr Sophie METIVIER (CHU TOULOUSE)
Salle : Auditorium
13h00 - 14h30
Déjeuner et visite de l'exposition
14h30 - 16h30
Ségur de la santé : merveilles et mondes d'après
Table ronde interactive
La crise sanitaire issue de la pandémie liée au Covid 19 a mis en lumière les limites du monde hospitalier. Elle a conduit au Ségur de la santé en juillet 2020 qui doit s’articuler autour de quatre piliers : transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent ; définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service de la qualité des soins ; simplifier les organisations du quotidien des équipes de santé pour qu’ils se consacrent en priorité à leurs patients ; fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers. Quand est-il aujourd’hui ? L’annonce du ministre Olivier Véran « Les conclusions du Ségur seront une boussole pour lever les défis d’une nation qui conjugue désormais les solidarités et la santé à ses valeurs fondamentales » présage t’elle d’un véritable monde d’après ?
Intervenants : Pr Sadek BELOUCIF (Président SNAM-HP), Dr Romain de JORNA (AP-HP), Dr Philippe MEUNIER (Président SNPHPU), Pr Pascal LE CORRE (SNPHPU), Dr Norbert SKURNIK (Président CMH), Dr Didier THEVENIN (CH Lens)
Salle : Auditorium
16h30 - 17h00
Visite des Stands et Posters
17h00-18h00
Accès Précoce, Accès Compassionnel
Modérateurs : Dr Christine BROISSAND (AP-HP), Dr Nicolas COSTE (AP-HM)
Intervenants : Mr Kévin FOURNIER (ANSM), Mme Agnès LAFOREST-BRUNEAUX (DGOS), Mme Floriane PELON (DSS)
Salle : Auditorium
17h00-19h00
DME en Radiopharmacie : Allez, on se lance !
L’essor de la médecine nucléaire en particulier en cancérologie nécessite une maitrise complète des circuits des médicaments radiopharmaceutiques en accès précoces/compassionnels (ex-ATU) et en essais cliniques (EC). Ces développements nécessitent une collaboration étroite entre les différents intervenants (médecins, cliniciens, radiopharmaciens) pour garantir la qualité et la sécurité de l’usage de ces médicaments qui suivent une double réglementation du fait de leur statut de médicament et de produits radioactifs. La mise en place de ces nouveaux médicaments nécessite la soumission à l’ANSM d’un Dossier du Médicament Expérimental (DME) contenant diverses informations : pharmaceutiques, cliniques … Cet atelier permettra aux professionnels de santé de mieux appréhender la rédaction d’un DME avec les médecins et les cliniciens et les pré-requis et modalités d’organisation radiopharmaceutique, dans le but d’améliorer le bon usage de ces médicaments radioactifs à statut particulier. Cet atelier se veut pratique en prenant l’exemple des PSMA-galliés et PSMA-lutétiés. Ces nouveaux médicaments radiopharmaceutiques sont déjà utilisés dans le cadre d’essai clinique en France et leur développement va nécessiter la rédaction d’un DME pour de nombreux hôpitaux.
Modérateurs : Dr David KRYZA (HCL- CLCC Lyon), Dr Julie VIALARD-MIGUEL (CHU Bordeaux)
» Etat des lieux des connaissances et des pratiques concernant les essais cliniques, les ATU et les DME en France.
Intervenant : Dr Julie VIALARD-MIGUEL (CHU Bordeaux)
» DME, allez, on se lance ! Exemple du PSMA-Gallié et du PSMA-Lutétié Les Dossiers du Médicament radiopharmaceutique Expérimental : pré-requis, organisations, collaborations
Intervenants : Dr Marie-Dominique DESRUET (CHU Grenoble Alpes), Dr Julien LEENHARDT (CHU Grenoble Alpes), Dr David KRYZA (HCL-CLCC Lyon)
» Questions avec la salle, allez, on se lance ! Retour d’expériences
Vendredi 17 septembre 2021
8h00 - 9h00
Communications orales courtes
Modérateurs : Dr Christophe BURTIN (CH Côte-Basque), Dr Philippe FAGNONI (CHU Dijon)
Salle : Auditorium
09h00 - 10h30
Pharmacien junior
Boite à outils du recrutement
Modérateur : Pr Pascal LE CORRE (CHU RENNES)
Intervenants : Dr Romain DE JORNA (AP-HP), Dr Céline GUERIN FAUCHEUR (MGEN), Dr Geoffroy MAQUIN (CHU Montpellier), Dr Samantha PASDELOUP (Groupe ELSAN)
Le passage de l’internat à l’exercice professionnel en tant que pharmacien senior est souvent un moment d’appréhension et de questionnement de nos jeunes confrères. A ce titre, le SNPHPU propose une table ronde interactive sur le thème du recrutement. Au programme, faire le point sur son parcours, comment postuler, comment se présenter et se valoriser mais également la question du salaire. Une véritable boite à outils vous sera proposée, encadrée par des recruteurs et de jeunes pharmaciens ayant passé le cap.
10h30 - 11h00
Visite des Stands et Posters
11h00 - 12h15
Dispositif médicaux & remanifacturing
Bonnes pratiques professionnelles
Règlement d’exécution (UE) 2020/1207 de la commission du 19 août 2020 portant modalités d’application du règlement (UE) 2017/745 concernant les spécifications communes pour le retraitement des dispositifs à usage unique.
Modérateur : Pr Gilles AULAGNER (HCL - Académie de Pharmacie)
Intervenants : Pr Olivier CLARIS (HCL), Mme Dominique GOEURY (European Hospital and Healthcare Federation), Mr Manuel NAVAILLES (VANGUARD MEDICAL)
Le retraitement des DMUU est encadré par le règlement européen 2017/745 depuis le 26 mai 2021 : la sécurité et les performances du dispositif retraité doivent être équivalentes à celles du dispositif d'origine. Dans cet objectif, le « re-traiteur » est un fabricant selon le règlement, ou bien il applique les spécifications communes, décrites dans le règlement d’exécution 2020/1207, à chaque étape du processus.
Les enjeux de cette pratique, courante dans de nombreux états européens, seront abordés pendant la table ronde : collecte et circuit des dispositifs usagés, dispositifs éligibles au retraitement, système d’assurance-qualité, contrat de sous-traitance ; mais aussi impact sur l’environnement hospitalier, telle la réduction des déchets. Un groupe de travail hospitalier, animé par le Professeur Claris, a fait des propositions au ministère de la santé, afin que le code de la santé publique autorise cette pratique en application du règlement.
Radiopharmaciens, pharmaciens hospitaliers : ensemble dans la PUI
Modérateurs : Dr Antoine DUPUIS (CHU POITIERS), Dr Philippe GARRIGUE (AP-HM)
Intervenants : Dr Isabelle BAUDIN (CH ANGOULEME),, Pr Pierrick BEDOUCH (CHU GRENOBLE ALPES), Dr Nicolas LHEUREUX (CHU AMIENS), Dr Patrice JOYES (CH ANGOULEME)
La sécurisation du circuit des médicaments radiopharmaceutiques nécessite une collaboration étroite entre les différents intervenants (pharmacien gérant, radiopharmaciens, personnel de la radiopharmacie et personnel du service de médecine nucléaire) pour garantir la qualité et la sécurité de l’usage de ces médicaments qui suivent une double réglementation du fait de leur statut de médicament et de produits radioactifs.
Le pharmacien gérant aidé par les radiopharmaciens doit orchestrer l’organisation de cette unité de production de médicaments stériles radioactifs. Cet atelier présentera une organisation type de radiopharmacie ainsi que les responsabilités du pharmacien gérant par rapport à l’activité de radiopharmacie.
Il sera aussi l’occasion de rappeler la polyvalence au sein des PUI que le DES de pharmacie hospitalière et le DESC de radiopharmacie et radiobiologie confèrent aux radiopharmaciens.
12h15 - 12h45
Remise des prix posters, Clôture des Journées
12h45 - 14h00
Déjeuner dans les stands

Inscrivez-vous au congrès en créant un compte

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.
En savoir plus
J'accepte